Tombeaux saadiens

Posté par: Appart Assounfou
Category: Non classé

LES TOMBES SAADIENNES SONT Une série de sépulcres et de mausolées à Marrakech qui abritent les restes de personnages importants de la dynastie Saadi, qui a régné sur le Maroc de 1549 à 1659. Peu de temps après la chute de la dynastie, les tombes ont été scellées et cachées, seulement pour être redécouvert en 1917.

La nécropole royale sur laquelle les tombeaux saadiens ont été construits était vraisemblablement utilisée depuis le début du 14ème siècle. Mais c'est sous le règne d'Ahmed el-Mansour, le sultan saadi de 1578 à 1603, que les tombes ont atteint un statut beaucoup plus important et somptueux.

Le père d'Ahmed el-Mansour, Mohammed ash-Sheikh, a été enterré sur le site après son meurtre en 1557. Peu de temps après, Ahmed el-Mansour a commencé à agrandir et à embellir l'ensemble du cimetière, y compris la construction de deux magnifiques mausolées pour son père. , sa mère, ses propres descendants et, bien sûr, lui-même.

Son propre mausolée, la salle des douze colonnes, a été construit à partir de marbre italien de Carrare importé, avec des muqarnas en nid d'abeille dorés, un type de voûte ornée, décorée d'or. Il partage son mausolée avec certains des membres et descendants les plus proches de sa famille, dont la princesse Zorha, dont la tombe porte l'épitaphe : "Voici la tombe de la noble dame, nouvelle lune, merveille des vertus".

Entre les deux mausolées et dans les jardins se trouvent de nombreuses autres tombes, y compris une chambre proéminente pour la mère d'Ahmed el-Mansour, Lalla Messaouda, qui a été enterrée en 1591. Au total, 66 princes et autres personnalités se trouvent dans les tombeaux saadiens, ainsi que comme plus de 100 chanceliers et épouses, chacune reposant plus près du mausolée du sultan en fonction de son statut. Il s'agit notamment des tombes d'un certain nombre de conseillers juifs de confiance, dont certains, à en juger par leur emplacement, étaient très appréciés par le sultan.

 

Moulay Ismail, connu sous le nom de « roi guerrier » et « le sanguinaire », avait un penchant pour orner les murs de sa ville avec les têtes de ses victimes, qui totalisaient environ 30 000 pendant son règne. Il avait également un penchant pour les concubines, qui étaient au nombre d'environ 2 000, et plusieurs épouses (y compris, incidemment, une Irlandaise nommée Mme Shaw). Entre torturer des ouvriers et décapiter des serviteurs, il a réussi à engendrer 867 enfants (525 fils et 342 filles), un exploit reconnu par le Guinness World Records.

 

 

📌Emplacement

800 mètres au sud-est de la place Jemaa el-Fna.

🚌Transport

A 10 minutes à pied de la place Jemaa el-Fna. Vous pouvez également vous y rendre en taxi.

Appart Assounfou

Laisser un commentaire

fr_FRFrench